L'implantation aux États-Unis

L'implantation aux États-Unis

L’implantation aux États-Unis pour un Européen et quelque chose qui n’est pas si simple à réaliser.

Chaque état est complètement différent mais je vais vous parler de ma situation en tant qu’entrepreneur aux États-Unis, en Floride. Les faits ne seront peut-être pas les mêmes pour vous suivant les états et ce que vous allez mettre en place.

La création de la société est une des choses les plus simples et rapides à faire aux États-Unis. Il faudra très peu de temps et cela coûte très peu cher. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à ouvrir un compte bancaire.

Après la création de votre entreprise, vous obtiendrez le EIN « Tax ID Number » par émail, numéro indispensable pour travailler aux États-Unis, vous recevrez l’original par courrier dans les 3 semaines.

Dans ma situation, j’ai développé ma propre marque sur le sol américain, très compliqué, effectivement pour certains « Les frenchy » qui s’installent aux États-Unis pour ouvrir des restaurants, boulangeries, bars, discothèques, cela reste un peu plus facile, car le côté français fonctionne très bien aux États-Unis. Par contre quand vous voulez lancer votre propre marque aux États-Unis, c’est un peu plus compliqué, car le made in USA reste gravé dans leur tête.

Ils sont prêts à manger chez les Français, mais ils ne sont pas forcément prêts à acheter une fabrication française ou même européenne.

Il m’a fallu presque 5 ans pour réussir à imposer ma marque, 5 ans à devoir se battre au quotidien.

Aux États-Unis, vous apprendrez à vous battre, vous en ressortirez grandi. On apprend énormément sur le sol américain, et si vous développez aussi sur le sol européen, vous pouvez vous servir de ce que vous apprenez là-bas pour avoir toujours de l’avance sur vos concurrents en Europe.

Les États-Unis ont généralement 3 ans d’avance sur l’Europe, tout ce qui fonctionne là-bas fonctionnera généralement quelques années après sur le sol européen.

Comme vous pouvez le constater, il ne faut jamais baisser les bras, les États-Unis se méritent, « l’American dream » ne s’obtient pas si facilement. Il va vous falloir lire la suite……